Passionnée de cuisine saine et végétale, ainsi que par la santé au naturel, j’ai décidé de me former en naturopathie pour obtenir les compétences nécessaire afin d’accompagner au mieux les personnes en quête de bien-être🌱

Pour toute demande, n’hésitez pas à me contacter par mail à contact@celinecarel.com 📩

Articles récents

Les huiles essentielles, quelques généralités

Je voulais vous écrire un article sur les huiles essentielles depuis un moment, donc voilà quelques généralités sur le sujet. Pour continuer sur ma lancée, et après un article sur les huiles végétales, entrons plus dans le vif du sujet.

 

Les huiles essentielles, qu’est-ce que c’est ?

Définition

Tout d’abord, il faut savoir que l’aromathérapie est l’utilisation des huiles essentielles, qui est complémentaire aux approches allopathiques et naturelles.

Ensuite, concernant huile essentielle c’est un extrait liquide et volatile de l’essence d’une plante. C’est la quintessence de la plante, concentrée et riches en substances actives. L’extraction se fait selon différents procédés tel que la distillation à la vapeur d’eau.

Les huiles essentielles contiennent des substances actives puissantes, et elles peuvent être dangereuses si elles ne sont pas utilisées à bon escient.

Il faut savoir que malgré le fait qu’elles soient naturelles, elles ne sont pas toujours sans danger si elles ne sont pas utilisées correctement. Il est donc primordial de demander conseil auprès d’un professionnel en aromathérapie pour éviter toutes erreurs et bénéficier d’un accompagnement personnalisé.

L’utilisation des huiles essentielles est très efficace si le protocole est sécurisé et adapté à la personne qui en a besoin.

 

Les conseils que je vous donne aux travers de mon blog ne se substituent en aucun cas à une consultation médicale. Je ne serais en aucun cas responsable d’une mauvaise utilisation des huiles essentielles. Je vais d’ailleurs vous alerter plusieurs fois au cours de cet article afin que vous consultiez un professionnel en aromathérapie.

 

Le choix des huiles essentielles

Afin d’avoir une huile essentielle de qualité et bénéficier de tous ces avantages, il faut tout d’abord bien la choisir. Voici quelques informations importantes dans le choix d’une huile essentielle :

  • L’huile essentielle doit porter la mention HEBBD “Huile essentielle botaniquement et biochimiquement définie” ou HECT “Huile essentielle chémo Typée” cela garantie notamment sa qualité et sa traçabilité.
  • Elle doit être 100% pure et naturelle,
  • De préférence labellisé Biologique (AB ou Ecocert),
  • L’huile essentielle doit être dans un flacon en verre opaque afin de mieux la conserver et avec un bouchon bien fermé.

Ensuite, si c’est possible, vous pouvez vérifier le nom latin pour éviter les confusions, notamment entre certaines variétés d’huiles, ainsi que la date de péremption.

Si vous choisissez de consulter un praticien en aromathérapie, il vous conseillera des huiles essentielles, vous aurez alors toutes les informations nécessaires à l’achat de vos huiles (nom complet, posologie, précautions d’emploi...).

 

Précautions d’usage générales

Les huiles essentielles doivent être utilisées avec précautions et pensez à bien respecter les voies d’administrations et les posologies conseillées. Ne pas les laissez à la porter des enfants.

Vous devez les conserver dans un endroit sec et à l’abri de la lumière.

De plus, évitez tout contact avec les muqueuses, notamment les yeux. Dans le cas où vous auriez malencontreusement eu des huiles essentielles dans les yeux, utiliser une huile végétale qui calmera l’inflammation, ne surtout pas utiliser d’eau !

Concernant les enfants, les femmes enceintes et allaitantes, il existe des huiles essentielles et des modes d’utilisation spécifiques. Votre praticien expert pourra vous guider dans les choix les plus adaptés.

Cet article peut également vous intéresser :  Le Fer, oligo-élément essentiel de notre organisme

Ne pas vous exposez au soleil après avoir utilisé une huile essentielle.

Enfin, je vous conseille vivement de consulter un praticien en aromathérapie pour utiliser vos huiles essentielles en toute sécurité.

 

 

Les modes d’administrations des huiles essentielles

Il existe différents types d’utilisation. Le moyen utilisé dépendra de la toxicité ou non de l’huile essentielle, de sa tolérance sur la peau et surtout de la personne qui les utilisera (âge, état de santé…).

Il y a essentiellement 3 modes d’administrations possibles :

  • La voie orale,
  • La voie cutanée,
  • Et la voie respiratoire (olfactive).

Il y a d’autres voies d’administrations existantes mais elles seront réservés à des prescriptions médicales.

 

La voie interne

Ce type d’administration est très utile et très efficace pour les infections internes, les troubles digestifs ou circulatoires. Bien souvent, il est recommandé de les utiliser sur un comprimé neutre, dans une cuillère à café de miel ou d’huile végétale.

Attention, toutes les huiles essentielles ne peuvent pas être consommées de cette manière !

En effet, il est indispensable que vous établissiez un suivi avec un praticien en aromathérapie pour une prise en charge sécurisée.

 

La voie cutanée

La voie cutanée est un mode d’utilisation également très efficace car les huiles essentielles pénètrent facilement dans le corps et atteignent rapidement la circulation sanguine.

Encore une fois, il est important d’utiliser les bonnes huiles essentielles selon les conseils que vous aurez reçus.

Dans la majorité des cas, l’huile essentielle devra être diluée avec une huile végétale. L’application pourra se faire par un massage notamment pour les courbatures, les douleurs musculaires ou articulaires, les anxiétés ou encore les troubles de la circulation.

 

Attention : Surtout ne pas s’exposer au soleil après l’application d’huiles essentielles sur votre peau. Certaines d’entre elles sont très photo-sensibilisantes, ce qui pourrait créer une réaction allergique.

 

La voie respiratoire

Enfin, il est possible d’utiliser la voie respiratoire – olfactive – pour utiliser les huiles essentielles. C’est un mode d’administration très utilisé notamment pour les sphères respiratoire et nerveuse.

Vous pouvez utiliser soit un diffuseur qui permettra d’assainir la pièce et de calmer les états nerveux. N’utilisez pas de diffuseur dans une pièce fermée, surtout si vous êtes dedans.

Vous pouvez également réaliser des inhalations sèche ou humide. En effet, en massant quelques gouttes sur les poignets et en prenant de profondes inspirations ou bien grâce à un inhalateur avec de l’eau chaude.

 

Précautions d’emploi et contre-indications : Si vous êtes asthmatique ou allergique, ce mode d’utilisation n’est pas toujours bien supporté. Certaines huiles essentielles ne peuvent pas être diffusées.

 

Comme dit précédemment, l’utilisation des huiles essentielles ne se substitue en aucun cas à un avis médical. Elles ne remplacent pas un traitement allopathique en cours.

 

 

J’espère que mon article vous aura plu, si vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour les huiles essentielles, vous pouvez prendre rendez-vous ici.

Avec toute ma gratitude,
N.B : Je vous retrouve demain sur ma page Facebook pour un nouvel article.

Commentaires: 4

  • répondre
    6 mars 2019

    Merci pour ces informations. Ca me permet du voir plus clair. Jai des amies qui ne jurent que par les huiles essentielles et je nai jamais oser leur dire que je ne connaissais rien et que je me sentais un peu larguée lorsqu’elles abordaient le sujet. Maintenant, je le serais un peu moins !!!

  • répondre
    6 mars 2019

    Coucou Céline, merci pour ce bel article, il donne des indications claires et précieuses. J’utilise régulièrement des huiles essentielles, pour différentes choses, et je ne pourrais plus m’en passer !

Publier un commentaire